Le culottage d'une crêpière

Pourquoi culotter sa billig ?

La plaque d'une crêpière est faite en fonte et ce matériau, malgré ses nombreuses qualités (robustesse, résistance à la chaleur, inertie...), comporte deux défauts : il n'est pas lisse en surface et il rouille. Sans traitement n'imaginez pas un instant faire cuire correctement des aliments, tant ils attacheraient !

Le culottage consiste donc à rendre la crêpière anti-adhésive en remplissant les cavités microscopiques de la surface métallique avec de l'huile cuite à forte chaleur. Le vernis qui se forme protège également la fonte de la corrosion. Finis les soucis !

Existe-t-il des crêpières sans culottage ?

Les crêpières professionnelles sont généralement en fonte d'acier et nécessitent un culottage.

Les crêpières pour particuliers en revanche sont en fonte émaillée : une fine couche de verre est déposée en usine sur la fonte pour éviter qu'elle n'attache. Il est inutile de culotter ces crêpières. C'est le cas notamment des modèles "Kemper", "Diabolo", "Domino" et "Crêpière de Bretagne" de chez Krampouz.

Quand faut-il culotter une crêpière ?

Lorsqu'elle est neuve et avant de cuire votre première crêpe, car la fonte qui est livrée est brute. A ce propos, je n'ai jamais compris pourquoi les fabricants ne culottaient pas les billig avant de les vendre, tout comme les voitures dont on ne doit plus roder le moteur (pour ceux qui s'en souviennent !!).

Exceptionnellement, en cas de mauvais entretien, il peut être nécessaire de poncer profondément (on parle alors de "déculottage") ou de décaper par sablage la plaque. Il faudra alors reculotter la crêpière, mais je peux vous dire que c'est rarissime...

Comment culotter une crêpière ?

C'est assez simple :

  • Allumez la crêpière et réglez-la sur 270 degrés,
  • Versez une cuillère à soupe d'huile de tournesol et étalez l'huile avec le tampon graisseur,
  • Attendez que la plaque soit sèche (5 à 10 minutes) et renouvelez 3 fois l'opération avec 1 cuillère à soupe d'huile, puis 4 fois avec une demi-cuillère d'huile.
Culottage d'une crêpière

Durée du culottage : 8 fois 5 à 10 minutes, soit 1h15 environ.

Bon à savoir : votre plaque, initialement couleur acier gris clair, va devenir marron foncé, quasi noire. C'est normal ! Plus elle est sombre, et meilleur sera le culottage !

Quelques conseils de chef 😉
- le culottage dégage beaucoup de fumée, et ça sent vraiment mauvais. Donc si vous ne disposez pas d'une extraction professionnelle, faites le culottage à l'extérieur car sinon c'est l'enfer. Croyez-moi ! Sans parler des détecteurs de fumée qui vont se déclencher et des plaintes de voisins.
- l'huile portée à 270 degrés devient particulièrement liquide. Alors assurez-vous que la plaque est parfaitement horizontale car sinon c'est la sortie de piste assurée (c'est ce qui a failli se produire dans ma video !).

Que faire si le culottage est raté ?

Si vous mettez trop d'huile ou si vous ne l'étalez pas de manière homogène des petites "flaques" vont se former et la surface de la plaque ne sera pas plane. Pas de panique : finissez le culottage, éteignez la crêpière et passez un léger coup de grattoir lorsque la plaque devient tiède pour lisser. La zone grattée s'éclaircira, mais c'est sans conséquence.