Food truck de crêpes

Comment lancer un food truck de crêpes ?

Vous avez un projet de food truck de crêpes ? Félicitations ! Mais avant de vous lancer il est important de suivre ces quelques étapes pour vous éviter de commettre des erreurs qui pourraient vous coûter cher…

1. Renseignez-vous sur les crêperies mobiles

Faites le tour des concepts de food trucks de crêpes qui existent, en France comme à l’étranger. Internet est parfait pour ça. N’hésitez pas à en rencontrer certains pour profiter de leurs conseils. Dégustez leurs crêpes, regardez comment ils s’organisent, posez-leur des questions et alimentez votre étude de marché. C’est un petit milieu et vous serez bien accueillis. Enfin vous trouverez des infos utiles sur le site de l’association « Street Food en Mouvement » : formations, rassemblements et plus encore.

2. Choisissez attentivement votre véhicule

Je ne vous parlerai pas ici mécanique, mais plutôt de quelques grandes idées qui ont fait leurs preuves.

Privilégiez un véhicule d’occasion (budget moyen de 30 000 à 40 000 €) car les aménagements coûtent cher et seront difficilement rentabilisés en cas de revente rapide. Les clients attendent un food truck propre et sympa, rien de plus. Et plutôt que refaire une peinture pensez à des stickers traités anti UV. C’est bluffant !

Achetez en Europe.
L’achat d’un véhicule qui vient de loin peut s’avérer être un parcours du combattant : passage aux mines, normes électriques différentes, difficulté à trouver des pièces de rechange ou même tout simplement des outils pour réparer. Certains pays comme l’Allemagne ont très bonne réputation car les véhicules y sont très bien entretenus. Pour l’aménagement le Portugal est un bon plan.

– Visez large.
Votre food truck peut être un véhicule déjà équipé (généralement une camionnette ou une remorque), mais considérez des alternatives comme les ambulances, minibus, caravanes, camping cars, pickups etc.

– Pensez à la location.
Louer un food truck coûte environ 50 € par jour, et même 15 € pour une remorque aménagée. C’est une bonne façon de tester son concept avec un investissement minimal.

3. Trouvez quelques emplacements avant de vous lancer

Le choix des emplacements est décisif. Il déterminera votre chiffre d’affaires et donc votre business plan. Cette étape est trop souvent négligée par des porteurs de projets et doit se faire avant l’acquisition du véhicule :

– des mairies ou des gestionnaires de marchés peuvent demander des concepts spécifiques (véhicules statiques, déploiement de tables et de chaises, signalétique haut de gamme par exemple),

– certains emplacements peuvent orienter votre choix sur l’énergie utilisée (interdiction de travailler au gaz).

Les emplacements sur la voie publique ou sur certains marchés demandent des autorisations administratives souvent longues à obtenir. Parfois il faut répondre à des appels d’offres (lisez ce cahier des charges pour un food truck à Annemasse, c’est super intéressant). Alors je vous conseille d’intégrer dans votre recherche des lieux privés comme des parkings de supermarchés ou d’hôtels, les sites industriels, les universités, les bases de loisirs et l’activité en événementiel.

4. Electricité ou gaz ?

Le choix de la source d’énergie est un gros sujet, très gros même !

Pour faire simple vous aurez besoin dans votre food truck de 7 000 watts minimum : 2 crêpières de 3 000 W chacune, 200 W de réfrigérateur, 400 W de four micro-ondes, un peu de lumière et l’alimentation de divers appareil électriques (terminal CB, recharge de téléphone…).

Je vous déconseille fortement les groupes électrogènes. Outre le bruit, l’odeur et la gestion du carburant et du niveau d’huile de ces équipements, il faut avoir des muscles… Un groupe électrogène de 4 200 W pèse 72 kg, et il vous en faudrait deux !

L’alimentation des crêpières se fait idéalement en se branchant sur l’installation électrique du site, sinon au gaz avec 2 bouteilles de 13 kg de butane / propane (une bouteille en cours d’utilisation et une bouteille d’avance). Possibilité d’intégrer une citerne GPL. Pour être totalement tranquille et être en mesure de répondre à toutes les sollicitations je vous conseille d’acquérir 2 crêpières professionnelles électriques et 2 crêpières gaz. Et lorsque vous travaillerez au gaz la petite consommation électrique pourra être satisfaite par un petit générateur, une bonne batterie ou des panneaux solaires.

Enfin, lors de vos déplacements un transformateur électrique alimentera le réfrigérateur.

5. La gestion de l’eau

Les normes d’hygiène imposent la présence d’un lave-mains à commande non manuelle alimenté avec de l’eau potable (branchement sur le réseau public ou réserve d’eau dans le camion, généralement 50 litres). Il faut donc prévoir le cas échant le remplissage du réservoir et son nettoyage.

La fabrication des crêpes étant une activité salissante je vous suggère de réfléchir à un dispositif qui fournit de l’eau chaude (petit chauffe-eau instantané).

Les eaux usées devront être récupérées et vidangées dans une installation adaptée.

En raison de toutes ces contraintes il sera difficile, voire impossible, de faire la vaisselle dans le camion.

6. Points divers

Un camion ambulant est destiné à confectionner des repas. Il est donc soumis aux mêmes règles d’hygiène que la restauration classique (voir les règles HACCP).

L’activité de vente à emporter génère des emballages que le commerçant est tenu de récupérer. Il convient donc de mettre à la disposition des clients des poubelles et de gérer l’évacuation des sacs en fin de journée.

Penser au stationnement, aux assurances, à la gestion des fumées et des odeurs, aux emballages biodégradables, préparer l’inspection du camion par les services vétérinaires…

Un dernier conseil pour… la route ?

Regardez les présentations de camping-cars sur YouTube, c’est super intéressant (mot clé « van tour »). Tous les couples de trentenaires qui font leur tour du monde font au moins une video de présentation de leur véhicule. Beaucoup d’idées et de détails. Par exemple pour la pompe du lave-mains certains ont pris une pompe à lave-glace, d’autres une pompe d’aquarium. Il fallait y penser 😉

N’hésitez pas à partager vos bonnes idées dans les commentaires ci-dessous !

Crêperie food truck

0 comments on “Comment lancer un food truck de crêpes ?Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *