Food bike crêpes

Guide d’achat : comment acheter un triporteur à crêpes – food bike

Depuis quelques années les triporteurs électriques fleurissent dans nos villes, et c’est amplement mérité car ce mode de transport écologique coche toutes les cases : discrétion, faible coût de revient, maniabilité et fort capital de sympathie auprès du public ! Pour autant, avec des modèles dont le prix peut dépasser celui d’une voiture neuve, l’achat peut devenir un véritable casse-tête.
Voici tous mes conseils pour acheter un triporteur à crêpes.

1. Définition du triporteur à crêpes

Un triporteur à crêpes (également appelé food bike) est un véhicule possédant 3 roues, un tricycle, propulsé à la force des muscles à l’aide d’un pédalier relié à la roue arrière au moyen d’une chaîne et qui bénéficie généralement d’une assistance électrique. Il ne nécessite pas de permis de conduire.

Le triporteur permet d’assurer le transport, la fabrication et la vente de crêpes grâce à son autonomie : production d’énergie, conservation des aliments, stockage des fournitures… le tout dans le respect des règles d’hygiène HACCP. Une véritable cuisine roulante, quoi…

2. Où acheter un triporteur à crêpes ?

Les amateurs (comme moi !) de bonnes affaires en occasion vont être déçus : il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent sur Le Bon Coin ou Ebay. Ceci s’explique certainement par le fait que la vente de crêpes en ville ou sur les sites touristiques français est relativement récente, en croissance, et que peu de propriétaires mettent leur machine en vente.

Le marché du neuf en triporteur de crêpes comporte 3 types d’acteurs :

  • les gros vendeurs de cycles comme Amsterdamair (France), Nihola (Danemark) ou Carlacargo (des Allemands présents dans 22 pays). Leurs produits sont largement éprouvés à l’international, gage de fiabilité, en revanche ils n’ont pas de compétence particulière sur les métiers de la crêpe.
  • les fabricants français spécialisés comme Mazaki ou Bilig Mobile : des petits poucets en nombre d’unités vendues mais qui produisent en France et ont des offres de food bike crêpes très adaptées au marché. Pour preuve, le patron de Bilig Mobile a fait une école de maîtres crêpiers et il propose aussi des prestations dans l’événementiel à Paris.
  • une myriade de bricoleurs inspirés, métalliers talentueux et start-up à prototypes qui peuvent réaliser des fabrications sur-mesure, parfois à des prix canons, mais sans la garantie d’un SAV pérenne bien utile en cas de revente.

3. Mes conseils pour acheter un triporteur à crêpes – food bike

3.1 Vérifiez la réglementation applicable

Ne négligez JAMAIS cette phase, et effectuez là AVANT de signer tout bon de commande.
Il faudra balayer un à un tous les sujets comme :

  • les emplacements (se rapprocher des mairies et des propriétaires privés),
  • les particularités de la vente ambulante (voir la carte de vendeur ambulant et le permis d’exploitation si vente d’alcool),
  • les agréments sanitaires (triporteur, formation en hygiène alimentaire HACCP, laboratoire),
  • les assurances (food bike et responsabilité civile),
  • les aides qui peuvent être demandées (commune, région, Etat) etc.
  • le stockage des bouteilles de gaz

3.2 Rédigez un business-plan

Qu’il soit pour vous (sommaire) ou votre banquier (détaillé), ce document doit vous éclairer sur l’opportunité de vous lancer et surtout de ne pas décider sur un coup de tête.
Etude de marché, analyse de la concurrence, définition de l’offre…
Je vous conseille d’imaginer comment cette activité fonctionnera en pratique de sorte à identifier tous les coûts : modalités de stockage et de conservation des denrées, fabrication des pâtes, stationnement et remisage hivernal du triporteur, installation électrique pour le chargement des batteries, formation des collaborateurs etc.

3.3 Rédigez un cahier des charges

Consignez par écrit votre besoin (autonomie, charge transportable, fonctionnalités…) et vos contraintes (dimensions, poids maximum, budget…).
Distinguez bien ce qui est indispensable de ce qu’il serait sympa d’avoir.

3.4 Consultez plusieurs fabricants de triporteurs crêpes

L’idée n’est pas de faire le tour complet du marché façon « Que Choisir », mais d’identifier rapidement 2 ou 3 constructeurs de food bikes sérieux et de leur adresser votre cahier des charges. Vous n’obtiendrez des bonnes réponses que si vous posez les bonnes questions…

Principaux sujets à aborder :

  • Respect des normes HACCP / EEC et ISO : protection contre les postillons, lave-mains à commande non-manuelle, surfaces faciles à nettoyer, bacs gastro, récupération des eaux usées, poubelle etc.
  • Puissance du moteur, autonomie, durée de la recharge, durée de la batterie, facilité de remplacement, sorties USB pour recharger le terminal de paiement…
  • Fabrication du froid : réfrigérateur ou plaques eutectiques ? Autonomie ? Capacité en litres de pâte ? Alimentation gaz, 12V, 220V ?
  • Cuisson : combien de plaques, quel diamètre, quelle marque, quelle alimentation (gaz ou électricité ?), autonomie, possibilité de démontage facile pour l’entretien ou la réparation ?
  • Sécurité : freinage, frein à main, antivol, GPS tracker, fermeture à clé des rangements, phares…
  • Caractéristiques et performances : dimensions, poids, vitesse, charge utile, vitesses, polyvalence (possibilité de vendre des crêpes le matin et des gaufres le soir avec le même triporteur)…
  • Détails techniques divers : traitement anti-corrosion, pneus anti-crevaison, possibilité de mettre un parasol, possibilité d’éclairer, intégration des outils du crêpier dans le poste de travail (spatule, bac à rozell, tampon graisseur), personnalisation du triporteur (couleurs disponibles ? Stickers ?)…
  • Portrait du fabricant : ancienneté, nombre de triporteurs en circulation, implantations (notamment service après-vente), références clients, réactivité…
  • Possibilité d’essayer le triporteur et de rentrer en relation avec des possesseurs de food bikes similaires pour bénéficier d’un retour d’expérience. Amsterdam Air propose par exemple une piste cyclable d’essai avec une pente à 7% et une à 15% vous tester l’assistance électrique et un réseau d’utilisateurs « ambassadeurs » partout en France.
  • Prix total, montant de l’acompte, conditions de paiement (crédit ?), location longue durée, durée de garantie, extension de garantie, délais de fabrication, modalités de livraison…

Ca y est, tout est prêt ?
Mille bravos !
Alors mettez-moi une galette saucisse de côté et une caramel au beurre salé !!
Cet article m’a donné rudement faim 😉

Triporteur à crêpes

0 comments on “Guide d’achat : comment acheter un triporteur à crêpes – food bikeAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.